Un mois baigné d’amour - novembre 2019 Enregistrer au format PDF

Jeudi 31 octobre 2019
0 vote

Cette fête de la Toussaint qui nous ouvre la porte du mois de novembre, doit nous donner une totale confiance en Dieu, et nous transcender, car la porte du Royaume des Cieux nous est grande ouverte.

Tous ensemble, frères de Matignon, Pléneuf, Erquy, réjouissons-nous dans le Seigneur. Célébrons ce jour de fête en l’honneur de tous les Saints :

« Heureux les cœurs purs… ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix… ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, le Royaume des Cieux est à eux ».

Et puis nous allons prier aussi, pour tous nos défunts, nos chers disparus qui sont, à chaque instant, présents à nos côtés auprès de Dieu.

« Ouvre, Seigneur, à nos frères défunts, ta maison de lumière et de paix.
Que tous les fidèles défunts soient admis dans le Royaume avec ton Fils, qui nous unit les uns aux autres par le mystère de son Amour ».

Et Dieu notre Père a un Fils… le Christ Roi.
Dieu a voulu que dans le Christ, toute chose ait son accomplissement total. Il a voulu tout réconcilier par Lui et pour Lui, sur la terre et dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa Croix.

Alors, soyons positifs, ouvrons nos cœurs aux autres, sur les pas de Jésus.
Que ce mois de novembre nous fortifie dans notre Foi, en attente du temps de l’Avent.

Je voudrai pour terminer ce petit mot vous demander de lire avec tendresse ce magnifique poème écrit par Françoise, dame de Villeurbanne.

Seigneur,
quand il faudra partir
vers le grand large,
se laisser dépouiller,
quand le vent
m’emportera là
où je ne voudrais pas aller,
que le voile de ton amour
m’enveloppe.
Que le murmure de l’infini
apaise le cœur
de ceux qui resteront
à la maison.

Ayons le cœur pur, et soyons de véritables artisans de paix.

Louis
Pour méditer :
Croyons la Vérité qui indique le Chemin vers la Vie.
Il est ardu mais court :
La Béatitude, elle, est éternelle.
Le chemin est étroit mais il mène à la vie.
Isaac de l’Étoile (XIIe siècle)