Temps de ressourcement pour chaque jour de la Semaine Sainte Enregistrer au format PDF

Mercredi 8 avril 2020 — Dernier ajout mardi 7 avril 2020
0 vote

Temps de ressourcement pour chaque jour de la Semaine Sainte proposé par Jennifer Airault, responsable diocésaine du Service de catéchèse en partenariat avec les catéchistes en paroisse qui ont travaillé, pour chaque proposition, en binôme.

Retrouver en un seul document l’ensemble des propositions de ressourcement proposées chaque jour de la Semaine Sainte par le Service de catéchèse en partenariat avec les catéchistes en paroisse en cliquant sur le PDF ci-dessous.

Temps de ressourcement - semaine sainte - l'intégral-1 -  PDF - 2.5 Mo
Temps de ressourcement - semaine sainte - l’intégral-1

Dimanche des Rameaux

Méditation autour de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 21, 1-11)

J’avance comme un âne, oui, comme cet animal qu’un dictionnaire biblique décrit ainsi : « L’âne de Palestine est très vigoureux, souffre peu de la chaleur, se nourrit de chardons ; la forme de ses sabots rend sa marche très sûre ; enfin son entretien est peu coûteux. Ses seuls défauts sont l’entêtement et la paresse. » J’avance comme l’âne de Jérusalem dont le Messie, un jour des Rameaux, fit une monture royale et pacifique. Je ne sais pas grand-chose mais je sais que je porte le Christ sur mon dos… Je le porte, mais c’est lui qui me mène. Je sais qu’il me conduit vers son Royaume où je me prélasserai sans fin dans de verts pâturages.

En savoir plus

Lundi Saint préparé par Domitille et Nathalie - Zone pastorale de Saint-Brieuc

Lundi Saint

Méditation autour de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 12, 1-11)

Quelques jours avant sa mort, Jésus se trouve chez ses amis, Lazare, Marthe et Marie, dans cette maison dans laquelle il était venu plusieurs fois venu se reposer. En nous présentant cette scène de l’onction de Jésus par Marie, l’Évangile nous donne un exemple d’amour, qui est le commandement le plus important que Jésus nous a donné. Avec ce parfum, c’est un grand amour que montre Marie pour Jésus. Elle a pris le meilleur parfum qu’elle avait, et elle le verse sans réserve sur les pieds de Jésus. Elle donne ce qu’elle a de mieux à Jésus, et elle le donne sans limite. Dieu mérite tout notre amour. Lui qui nous a tout donné, il mérite que nous lui donnions le meilleur de nous-mêmes. Le véritable amour ne pense pas à ce qu’il perd, mais à ce qu’il donne à celui qu’il aime. Quelle place laissons-nous à Dieu dans notre vie ? Qu’est-ce qui est le plus important pour nous ?

En savoir plus

Mardi Saint préparé par Patricia, Daniel, Sandrine et Karine - Zone pastorale de Lannion

Jésus à table avec ses disciples

Méditation autour de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 13, 21-33.36-38)

Bouleversé dans son esprit et attristé par la faiblesse des hommes, Jésus marche vers sa Passion, glorifiant le Père par sa parfaite obéissance dans l’humble service jusqu’à sa mort. Le maintenant eschatologique au v. 31 [« Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui.« ] nous fait saisir l’importance et la valeur de cette absence. Patience et bonté inégalée il ne renonce pas à sa mission de sauver les hommes.

En savoir plus

Mercredi Saint préparé par Marie-Hélène et Louis - Zone pastorale de Rostrenen

Judas Iscariote

Méditation autour de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 26, 14-25)

Les évangélistes attribuent la trahison de Judas à l’esprit du mal. Si le passage à l’acte est inspiré par Satan, celui-ci n’a t’-il pas trouvé en Judas une complicité, un désir d’alliance ? Sinon tout cela serait resté lettre morte. Ce n’est pas l’homme qui est à l’origine du mal dans la Bible et, de toute évidence, Judas ne mesure pas la portée de cet acte qui se fait en lui. Confronté à l’existence des ténèbres face à la lumière du Christ, l’homme est invité à prendre possession, et là, malgré tout, Judas acquiesce aux ténèbres.
Tout est résumé dans cette belle et terrible phrase : Il sortit, or c’était la nuit
(Jn 13, 30).

En savoir plus

Jeudi Saint préparé par Raymonde et Ophélia - Zone pastorale de Loudéac

Méditation autour de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 13, 1-15)

En ce jeudi, Jésus était à table avec ses disciples, et célébrait la fête de la Pâque. Et le passage de l’Évangile que nous avons entendu contient une phrase qui est précisément le centre de ce qu’a fait Jésus pour nous tous : « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’à la fin » (Jn 13, 1). Jésus nous a aimés. Jésus nous aime. Sans limites, toujours, jusqu’à la fin. L’amour de Jésus pour nous n’a pas de limites : toujours plus, toujours plus. Il ne se lasse pas d’aimer. Personne. Il nous aime tous, au point de donner sa vie pour nous. Oui, donner sa vie pour nous ; oui, donner sa vie pour nous tous, donner sa vie pour chacun de nous. Et chacun de nous peut dire : « Il a donné sa vie pour moi ». Chacun. Il a donné sa vie pour toi, pour toi, pour toi, pour moi, pour lui… pour chacun, en l’appelant par son nom et son prénom.

En savoir plus

Vendredi Saint préparé par Marthe et Virginie - Zone pastorale de Dinan

Jésus en croix Méditation autour du chemin de croix

Jésus est trahi, arrêté et balloté d’un groupe à l’autre comme un malfaiteur avec lequel on ne veut pas se salir les mains. Pourtant au milieu de tout cela, il demeure digne. Il parle peu mais avec justesse. Face à la violence et au mal, il reste le témoin de la vérité, de la justice, de l’amour. Il accepte avec confiance ce qui lui arrive. Nous ne comprenons pas toujours pourquoi et comment le mal ou les injustices peuvent exister. Mais, comme Jésus, au milieu de nos malheurs ou de nos souffrances, nous pouvons essayer de rester en lien étroit avec Jésus, avec Dieu, confiants en la force de la prière, en l’amour qu’il a pour chacun de nous.

En savoir plus

Samedi Saint préparé par Nathalie et Dominique - Zone pastorale de Guingamp

Méditation autour de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 28,1-10)

« Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant ! Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance. » Pape François, Christus vivit, n°1 et 2

En savoir plus

Chemin de Croix ’Roulez la pierre’ pour les enfants

Chemin de Croix ’Roulez la pierre’ pour les adultes