Témoignages de paroissiens de Matignon Enregistrer au format PDF

Vendredi 15 mai 2020
0 vote

Message en ce temps de confinement - Soeur Marie-Cécile

Ce temps de confinement, nous le vivons à la fois dans le questionnement, le réel de ce que nous avons à vivre, mais aussi une certaine espérance : où est l’essentiel dans nos vies ? Qu’est-ce qui est prioritaire ? …

Dans la cuisine, ces mots inscrits sur un tableau « Restons à la maison » nous interpelle !!! et nous aide à respecter les contraintes du confinement sans soupirer. Pas toujours simple de les vivre sans pouvoir s’évader un peu.

C’est un appel à vivre la solidarité avec tous nos frères, spécialement les plus atteints. Ce temps spécial nous invite au silence, à la réflexion, au partage et surtout à la prière.

Grâce à K.T.O., nous avons la messe du Pape tous les matins à 7 h, puis le chapelet de Lourdes à 15 h 30. Et chacune prend un temps personnel d’Adoration.

Nous confions au Seigneur ce monde en détresse, nous n’oublions pas nos prêtres, la paroisse, les victimes du virus, les soignants, les familles en deuil, les plus démunis sur le plan économique…

Nous rendons grâce aussi pour toutes les solidarités vécues dans ce monde, les appels reçus nous disant alors ? Vous tenez le coup ?…, les offres d’entraide etc.

Nous-mêmes, nous appelons les plus isolés, nos familles et nous prenons soin d’une voisine malade…

Voilà, tout simplement, ce que la petite communauté de Saint- Cast-Le-Guido essaie de vivre de son mieux.

Soeur Marie-Cécile, Saint-Cast

Message de Véronique

Ce temps de confinement m’a fait prendre conscience du bonheur que nous avions d’avoir des communautés vivantes, de magnifiques célébrations, des messes régulières, des prêtes disponibles et surtout du don de l’Eucharistie.

Nous voici privés physiquement de tout cela, et voilà que je prends vraiment conscience de ce qu’est l’Eucharistie, Jésus Présent et qui veut se donner totalement, qui veut venir habiter en nos cœurs, Il vient faire sa demeure en nous !

Voici peut-être une conséquence positive de ce confinement, la prise de conscience des magnifiques sacrements que le Christ nous donne.

Oui, Il est vraiment Vivant, à nos côtés ! Cela me pousse aussi à prier pour tous les chrétiens persécutés à travers le monde, ils n’ont plus accès aux sacrements, et n’ont même pas, comme nous, le secours d’internet, pour vivre leur foi en liaison avec d’autres chrétiens.

Seigneur, merci pour nos communautés, protège nos prêtres, nos évêques, et notre saint Père le Pape.

Véronique, Matignon

Confinement - message de Marc

La période de confinement modifie l’organisation de nos journées et ne nous permet plus d’assister à des rassemblements comme la messe dominicale ou des réunions au service de notre Église. Différents médias nationaux ou réseaux sociaux nous proposent d’accéder à des prières collectives ou individuelles et de bénéficier de moments de recueillement. La communauté pastorale de Pléneuf-Erquy-Matignon met, à disposition des paroissiens, un site internet où nous pouvons retrouver quotidiennement les textes du jour avec les commentaires de l’Évangile. C’est l’occasion pour nous de faire communauté et de partager les informations de nos paroisses.

Même si nous réussissons à bien vivre notre foi en famille, nous avons besoin de la communauté pour nous épanouir.

Nous pouvons faire le lien de Matthieu 12, 46, quand on avertit le Christ que sa mère et ses frères le cherchent, Jésus répond : « Qui est ma mère et qui sont mes frères ? » Montrant de la main ses disciples, Il dit : « Voici ma mère et mes frères ; quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, c’est lui mon frère, ma soeur, ma mère. »

Notre site internet nous permet de rester en contact les uns avec les autres comme avec le diocèse et l’Église de France.

Pour aller sur le site de notre paroisse, taper : « Communauté pastorale Pléneuf Erquy Matignon »

Marc Ménard

Tenir et se souvenir - Monique

Prendre soin de notre santé, entourer nos enfants, nos aînés, multiplier les gestes simples et concrets de solidarité… Nous sommes tous acteurs à notre niveau de la résolution de cette crise.

Nos élans de fraternité, notre civisme retrouvé, les nouvelles façons d’être que nous avons éprouvées, nous souhaitons les développer. Souvenons-nous des leçons de l’épreuve. Avant d’être cloîtrés, n’étions-nous pas déjà prisonniers, tributaires d’une mondialisation incontrôlée, de modes de consommation outranciers ?

Notre rapport au temps retrouvé, ces ciels sans avions, saurons-nous les préserver ?

Ces bonheurs de soutenir nos agriculteurs, de manger des produits locaux, continuerons-nous de les savourer ? Cette prise de conscience de l’importance de l’hôpital, cette gratitude vis à vis des soignants, des caissières, des livreurs, des éboueurs… Saurons-nous les prolonger ?

La qualité des liens, la relativité des biens, la compréhension que tout se tient, la nature et l’humain… Il faudra les préserver !

Le monde d’après devra être meilleur que celui d’avant… Cela dépendra de chacun de nous.

Monique, Matignon

Catéchèse et confinement

Depuis février, nous n’avons plus eu de rencontre avec les enfants du catéchisme. Le confinement nous a isolés. Cependant, nous avons désiré garder un lien avec les enfants et leur famille.

Nous continuons différemment de leur raconter la vie de Jésus (essentiellement sur la fête de Pâques) en leur envoyant des vidéos et aussi en leur transférant la catéchèse du diocèse.

Nous savons combien ce confinement pèse sur nos vies de tous les jours, mais internet et le téléphone restent des moyens de continuer notre mission. Nous serons heureux de revoir tous nos jeunes et leurs parents. Nous leur disons à très bientôt…

Les catéchistes, Matignon