Solennité du Christ Roi du l’univers. Enregistrer au format PDF

Homélie pour ce dimanche
Samedi 21 novembre 2020
1 vote

En ce 34e dimanche, nous célébrons le Christ Roi de l’Univers. Cette fête marque la fin de l’année liturgique.

Dans le texte d’Évangile de ce jour, Jésus parle à ses disciples de sa venue et d’un jugement final. Un jugement qui portera sur l’amour et la bienveillance, sur ce que chacun a fait ou omis de faire : « j’avais faim, vous m’avez donné à manger, j’avais soif, vous m’avez donné à boire, j’étais nu, et vous m’avez habillé…… »

Alors, on séparera les justes qui l’auront fait, de ceux qui ont fermé leurs yeux aux souffrances de leurs frères et sœurs. Et le jugement ne portera pas sur des actions d’éclats, des gestes héroïques ou de grande sainteté, mais sur les gestes de tous les jours, des gestes ordinaires de solidarité, d’accueil, de gentillesse, de patience, d’humilité, qui peuvent être faits par tous et par chacun.

Le Christ, roi de l’univers, n’est pas un roi à la manière des grands de ce monde, mais il s’identifie aux hommes affamés, non vêtus, non accueillis et rejetés. « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Il nous donne ici une leçon de charité envers les plus démunis. Il est ce roi qui ne se laisse pas servir, mais qui sert les autres : « …Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude ». cf. Mt 20,28

C’est donc un roi serviteur. Il n’a ni armes ni gardes du corps. Ses seules armes sont : l’amitié, l’offrande de soi, la charité, la tendresse, l’accueil et le pardon… »

Il nous montre sans cesse un chemin, celui de l’amour. Un amour qui nous motive et nous porte à nous entraider particulièrement dans des moments les plus difficiles de nos vies. Venir en aide à ceux et celles qui sont confrontés à l’épreuve, c’est aider le Christ, présent sous les traits de tous ces petits. Si nous voulons le reconnaître et le rencontrer nous n’avons pas à le chercher dans des choses extraordinaires, ni du côté des forts, ou des puissants. Non, Il se met toujours du côté des faibles, des oubliés et des rejetés de la vie.

Ainsi, le règne de Dieu est à l’œuvre à chaque fois que nous venons en aide à notre prochain. Il est là où le message du Christ est proclamé et accueilli dans les cœurs. Là où l’on s’aime, où l’on se pardonne. Là où la joie, la tendresse et la douceur sont données. Il est en fait partout où germe la charité pour notre Seigneur et pour tous nos frères et sœurs.

Notre vie humaine marquée par des joies et des souffrances est digne de Dieu, parce que Jésus, notre roi est venu la partager.

Bonne fête du Christ Roi dans la joie et bon temps de l’Avent.

Mikerson
Pour ce dimanche du Christ Roi,

une célébration eucharistique, présidée par Mgr Denis Moutel,

sera retransmise à 10 h 30, depuis la chapelle de la Maison St-Yves

(youtube accessible sur le site internet diocésain).

« Le gouvernement assume ses responsabilités à l’égard de la situation sanitaire du pays et nous devons tous accepter d’en être des acteurs. En respectant ces mesures sanitaires, l’Église participe de l’effort national de lutte contre l’épidémie. » (extrait du communiqué de presse de La Conférence des évêques de France)