Saint Samson -28 juillet Enregistrer au format PDF

Samedi 27 juillet 2019
0 vote

Saint Samson est l’un des sept saints fondateurs de Bretagne.

Contrairement à beaucoup d’autres saints bretons, Samson est un personnage historiquement attesté. En effet, on trouve sa signature sur les actes du 2e concile de Paris, en 562.

Ses parents, Ammon et Anne font partie de la noblesse galloise. Ils avaient longtemps attendu la naissance d’un enfant. Aussi, pour le consacrer à Dieu, ils envoyèrent Samson dans un monastère, près de Cardiff. Il y fut, comme d’autres évangélisateurs, un élève de saint Ildut.

Ordonné prêtre, il se retira dans le monastère de l’ile de Caldey. Quelques temps après, Samson guérit miraculeusement son père qui décide, à son tour, de devenir religieux avec cinq de ses fils, frères de Samson, tandis que sa mère entre dans un monastère de femmes.

À la mort accidentelle de l’abbé de Caldey, Samson est élu abbé. Vers 516, il se rend en Irlande afin d’enrichir ses connaissances en Écriture Sainte et en théologie.

Il revient ensuite dans son pays où il vit en ermite. Il acquiert une grande renommée, attire de nombreux disciples. Vers 520, il reçoit l’ordination épiscopale.

À la suite d’une vision qui lui ordonne d’évangéliser la Bretagne, il traverse la Manche. Il débarque près de Plougasnou où il fonde le monastère de Lanmeur. Puis il se fixe à Dol où il établit un nouveau diocèse et fonde un nouveau monastère. De là, il entreprenait des missions pour répandre l’Évangile dans les populations environnantes.

Il se fit le défenseur des petits et de tous ceux que les rois locaux opprimaient. Comme on lui faisait don de nombreuses propriétés, il fonda des monastères missionnaires dépendants, selon l’usage de l’Église celte, du monastère-évêché de Dol.

Une grave crise politique éclate entre le roi franc, Childebert, et le roi de Bretagne, Judwall. Samson s’entremet pour résoudre le conflit et parvient à le régler. On peut ainsi mesurer son influence politique et ses qualités de négociateur. En reconnaissance de ses services, Childebert lui concède un territoire à l’embouchure de la Seine et lui donne autorité sur les îles de la Manche.

Son influence religieuse fut aussi considérable, particulièrement à travers un réseau de monastères qu’il contrôlait de part et d’autre de la Manche.

Après un second voyage en Neustrie, au cours duquel il assista au second concile de Paris (561-567), saint Samson s’endormit en paix. Son culte, très répandu en Bretagne, s’étendit jusqu’en Italie.

Le tombeau de saint Samson se trouve dans la cathédrale de Dol-de-Bretagne. Plusieurs chapelles portent son nom en Bretagne, mais son culte s’est aussi diffusé à Jersey, à Guernesey, en Normandie et dans l’Oise. Il est fêté le 28 juillet.

Serge Kerrien, Diacre permanent