Octobre, mois missionnaire désiré par le Pape François Enregistrer au format PDF

Lundi 30 septembre 2019 — Dernier ajout jeudi 26 septembre 2019
0 vote

Le mois d’octobre 2019 sera un mois missionnaire extraordinaire.

C’est ce qu’a souhaité le Pape dans la lettre adressée au cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, dans le cadre du centenaire de la promulgation de la lettre apostolique « Maximum Illud » de Benoît XV.

Voir Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde

Par cette lettre, ce dernier avait voulu replacer l’Évangile au centre de l’engagement missionnaire.

« Le pape François demande aux chrétiens d’honorer leur baptême et de (re)trouver la source de la mission et de faire corps avec le Christ, l’envoyé, le missionné du Père pour le salut du monde. Pour cela, il veut que le mois d’octobre 2019 soit un mois entièrement dédié à la prière et à la réflexion sur la mission. La France a un passé missionnaire glorieux. Il fut un temps où 80% des religieux en mission étaient français. Il fut un temps où, de Thérèse de Lisieux à Pauline Jaricot de Lyon, des Françaises ouvraient le monde entier au sens de la mission.

« Nous vivons un temps nouveau. Il nous faut inventer de nouvelles manières d’être missionnaire. Aujourd’hui, le monde est devenu un village. Les échanges sont nombreux. Des Églises sont nées dans tous les pays du monde. Des prêtres de pays de mission viennent chez nous. Mais le bonheur de connaître l’Évangile est encore peu répandu. De vastes étendues de la planète ne connaissent pas le Christ. Dans de nombreux pays, bien des gens pensent connaître le Christ mais l’ignorent. Des pans entiers de la culture moderne semblent très loin de Dieu. Il ne sert à rien de se lamenter. Il faut agir. »

Agenda dans le diocèse de Saint-Brieuc

Tout le mois d’octobre :

exposition dans le cloître de la Maison Saint-Yves. Les panneaux présenteront les figures missionnaires de l’Église universelle mais aussi de l’Église locale : Saint Irénée de Lyon, Saint François-Xavier, Pauline Marie Jaricot, Thérèse de l’Enfant Jésus, Madeleine Delbrêl, les époux La Garaye, Sainte Mère Théodore, Saint Brieuc, Saint Yves.

Du 1er au 9 octobre :

neuvaine missionnaire accessible par internet et sous forme de livret disponible dans les paroisses

Samedi 12 octobre à 20h30 :

veillée de prière missionnaire

Jeudi 17 octobre à 18h :

conférence-diaporama à la Maison Saint-Yves de Luc Thiébaut sur le thème : « La diversité du patrimoine religieux en Algérie »

Dimanche 20 octobre :

Dimanche de la mission – Quête impérée pour la mission. [Retrouvez toutes les messes dans le diocèse]

Les 28 (10h) et 29 octobre (16h30) :

Halte spirituelle à La Roche du Theil sur le thème : « Baptisés et envoyés pour la Mission » et organisée par la Mission Universelle de Bretagne et des Pays de Loire. Halte animée par le P. Daniel Doré (eudiste, bibliste), Bénédicte Drieu La Rochelle (déléguée provinciale Mission Universelle Bretagne) et Soeur Colette Bence (soeur Missionnaire de l’Evangile). Temps d’enseignement, de partage d’expériences, de silence.
Coût : 86€.
Inscriptions : missionnaire.cooperation chez wanadoo.fr

Samedi 9 novembre :

Journée de formation à la Maison Saint-Yves avec Mgr Claude Rault, Père blanc, évêque émérite de Laghouat (Algérie) et ancien confrère du P. Alain Dieulangard sur le thème :

« les chrétiens en Algérie ; comment être disciples missionnaires en milieu non chrétien, en Algérie et ici ? »

Les paroisses du diocèse de Saint-Brieuc sont invitées à se demander comment elles vont vivre ce mois missionnaire (veillée de prière, prière continue une journée, témoignages de prêtres originaires d’autres diocèses…).

Le logo

Le MME octobre 2019 est caractérisé par un logo adopté spécialement pour cet événement. Il s’agit d’une Croix missionnaire dont les couleurs traditionnelles évoquent les cinq continents.

La Croix est l’instrument et le signe efficace de la communion entre Dieu et les hommes pour l’universalité de la Mission : elle est lumineuse, riche en couleurs, signe de la victoire et de la résurrection.

Le monde est transparent, car l’action évangélisatrice ne connaît ni barrières ni frontières : elle est le fruit de l’Esprit Saint. La charité chrétienne et le monde transfiguré dans l’Esprit surpassent les distances et ouvrent le regard de notre esprit et de notre cœur.

Les mots baptisés et envoyés, qui accompagnent l’image, indiquent les deux éléments caractéristiques de tout chrétien : le baptême et l’annonce.

Les couleurs de la Croix sont les couleurs traditionnellement attribuées aux cinq continents :

  • Le rouge pour l’Amérique rappelle le sang des martyrs du continent américain, semence pour une vie nouvelle dans la foi chrétienne.
  • Le vert pour l’Afrique est la couleur de la vie et symbolise la croissance, la fécondité la jeunesse et la vitalité. Le vert est en outre la couleur de l’espérance, une des trois vertus théologales.
  • Le blanc pour l’Europe est le symbole de la joie, commencement d’une vie nouvelle dans le Christ : c’est le défi lancé à la vieille Europe, pour qu’elle soit capable de se réapproprier la force évangélisatrice qui l’a engendrée grâce à tant d’Églises et de saints.
  • Le jaune pour l’Asie est la couleur de la lumière, qui s’alimente en invoquant la vraie Lumière.
  • Le bleu pour l’Océanie est la couleur de notre ciel, signe de la demeure de Dieu avec nous les hommes.

https://www.opm-france.org/mois-missionnaire-extraordinaire/mois-missionnaire-extraordinaire-2019/le-logo-mois-missionnaire-extraordinaire/