« Nous ne pouvons pas nous taire… » Enregistrer au format PDF

Samedi 2 octobre 2021 — Dernier ajout jeudi 7 octobre 2021
0 vote

Comme chaque année, le Pape donne le thème de la Semaine Missionnaire Mondiale qui se déroule au mois d’octobre. Alors que Pierre et Jean viennent de guérir « au nom de Jésus Christ » (Ac 3,6) un homme qui était infirme à la Belle Porte du Temple de Jérusalem, les autorités religieuses leur interdisent formellement de « prononcer ou d’enseigner le nom de Jésus » (Ac 4,18). Pierre et Jean leur répliquèrent : « Qu’est-ce qui est juste aux yeux de Dieu : vous écouter ? ou l’écouter, Lui ? A vous de décider ! Nous ne pouvons certes pas, quant à nous, taire ce que nous avons entendu et vu » (Ac 19-20).

Pierre et Jean, suite à cette guérison vont se retrouver en prison, ils ont fait le choix de ne pas se taire. Ils seront vite libérés et retrouveront leurs compagnons et prieront avec eux, afin que le Seigneur produise d’autres guérisons, des signes et des prodiges. Ils demandent aussi la force de « dire la Parole avec entière assurance » (A4, 29). Cela se réalise aussitôt à la fin de la prière (Ac 3,31). Le contexte plus général des Actes montre comment l’Esprit témoigne du Christ, s’empare des croyants et atteste que Jésus est l’envoyé du Père (Jn, 26 ; 1Jn 5,6).

Dans son message pour la Journée Mondiale des Missions du 24 octobre 2021, le Pape François précise à propos de l’annonce LIBERATRICE de l’Evangile : « Nous avons le témoignage vivant de tout cela dans les Actes des Apôtres, livre que les disciples missionnaires tiennent toujours à portée de main. C’est le livre qui raconte comment le parfum de l’Evangile s’est répandu sur notre passage, suscitant la joie que seul l’Esprit peut nous offrir. Le Livre des Actes des Apôtres nous enseigne à vivre les épreuves en nous attachant au Christ »

Luc écrit une histoire des Apôtres après celle de Jésus, affirmant que l’agir du Christ se poursuit à travers les témoins.

Depuis des siècles, cette même Parole, à travers de nombreux témoins est arrivée jusqu’à nous. Elle est toujours aussi nouvelle et continue à susciter en nous l’Amour extraordinaire de Jésus pour nos frères et sœurs.

Au nom de cette Parole vivante, des hommes et des femmes ont parcouru le monde entier pour la proclamer : « Le Christ est vivant, il est ressuscité ». Le récit des Actes des Apôtres, comme nous le dit le Pape François, ne cesse de susciter de nouvelles et jeunes Eglises. La dynamique missionnaire ne s’arrête pas, les témoins ne cessent de se passer le relais.

Rappelons-nous les recommandations de Jésus le jour de l’Ascension : « Vous allez recevoir une puissance, celle de l’Esprit Saint, qui viendra sur vous, vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’à l’extrémité de la terre » (Ac 1,8).

En Bretagne, c’est par les immigrés celtes, provenant principalement des pays de Galles et d’Irlande, vers le V° siècle, que nos saints fondateurs débarquent et débutent l’évangélisation de nos ancêtres. La mission continue et s’adresse à tous, elle est encore bien vivante !

Nous sommes les héritiers de tous ces missionnaires ! Nous avons accueilli cette Parole de Foi et de conversion (envoyés et accueillis)

Aujourd’hui nous en sommes les dépositaires : le même Esprit de Jésus nous habite et nous invite, comme nos prédécesseurs dans la Foi à la faire fructifier. La Semaine Missionnaire Mondiale, sera l’occasion de renouveler notre adhésion à Jésus, de développer notre esprit de fraternité : « Ils ne faisaient qu’un seul corps » nous raconte encore le livre des Actes des Apôtres.

Que notre Semaine Missionnaire, chez nous, soit l’occasion de renouveler notre dynamisme et notre fraternité : Ensemble nous ne formons qu’un seul corps, celui du Christ vivant !

Bonne route à toutes et tous !

Abbé Le Beller,
Société des Prêtres de Saint-Jacques

Dans la même rubrique…

Revenir en haut