Lettre info mai 2020 Enregistrer au format PDF

Vendredi 15 mai 2020
0 vote

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

En ce temps de déconfinement, les messes du mois de mai seront célébrées, tous les jours, par vos prêtres aux intentions des paroissiens et défunts de la paroisse

Les baptêmes en avril et mai sont reportés.

Les mariages en mai et juin 2020 sont reportés ultérieurement.

Une célébration, en présence des familles qui ont perdu un être cher durant le confinement, sera célébrée dans les mois à venir. Vous serez informés de la date dès qu’elle sera connue. Nous vous exprimons toute notre amitié et notre prière vous accompagne dans cette épreuve.

Reprise des messes : compte tenu de la déclaration du ministre de l’Intérieur et des Cultes Christophe Castaner, le Premier ministre Édouard Philippe a laissé la porte ouverte à la tenue d’offices religieux avant le 2 juin. « Si la situation sanitaire ne se dégrade pas » dans les premières semaines du déconfinement, les cérémonies pourront reprendre à partir du 29 mai en France, week-end de La Pentecôte. Restons confiants !

Le secrétariat et l’accueil du presbytère ou maisons paroissiales resteront fermés jusqu’au 2 juin, selon les directives de notre diocèse.

Père Mikerson Olivier
Curé des paroisses de Pléneuf-Erquy-Matignon

Voir Notre communauté PME et le confinement

Mot du père Mikerson

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

Au moment où vous vous demandez ce que deviennent vos prêtres, prennent-ils soin d’eux-mêmes ? Oui, rassurez-vous !

Le Père Aduel et moi, nous nous posons la même question : que devenez-vous chères paroissiennes et chers paroissiens ?

Comme ailleurs, au sein de notre communauté pastorale, un vrai élan de solidarité s’est créé, avec des appels téléphoniques, l’envoi de textes méditatifs, de fleurs chez certaines personnes âgées… etc. Tout cela traduit le signe d’une bienveillance absolue et une vraie charité les uns pour les autres.

Privés encore pour quelques semaines de célébrations eucharistiques, continuez à vous nourrir du “ pain” de la Parole de Dieu. Je sais à quel point l’Eucharistie, « source et sommet de notre foi » vous manque, mais nous pouvons approfondir notre relation au Christ dans la méditation et dans la prière personnelle ou en famille. Les enfants du caté ont pu aussi continuer à approfondir leur amitié avec Jésus, le Ressuscité. Rendons gloire à Dieu avec eux ! C’est une expérience du Christ qu’il nous est donné de vivre dans la sérénité et dans la foi.

Chers amis, dans ce numéro spécial que nous appelons : « ENSEMBLE », je vous invite à découvrir des témoignages divers et variés de certains d’entre nous. Continuons à prendre soin les uns des autres. Que Marie, la première en chemin, nous entraîne tous vers ces chemins de solidarité.

Père Mikerson Olivier,
Curé des Paroisses PME

Mot du Père Aduel

Tous touchés, blessés et meurtris… Mais profondément aimés

Du CAC 40 au marché municipal, du prince au citoyen lambda, de New-York au dernier bidonville, du premier riche au dernier pauvre, des grandes religions monothéistes aux sectes, nous sommes tous touchés, blessés, meurtris par le Covid-19.

L’anxiété s’empare indistinctement du monde entier. S’il fallait une preuve pour reconnaître et avouer la finitude des êtres créés, ce virus nous en fait une démonstration à la fois brutale et irréfutable. Les revirements, les tâtonnements, les hésitations des scientifiques les plus chevronnés de partout, doivent nous réconcilier avec la vertu d’humilité.

Humilité n’a jamais si bien rimé avec vulnérabilité. Cela dit, même blessé, l’être humain peut s’élever. L’antidote (le serpent de bronze) que Dieu a communiqué à Moise (Nombres 21, 8-9), peut être un repère fondamental pour le chrétien dans la perspective de l’espérance nécessaire pour faire face à la gravité de ce temps. Ce passage nous le rappelle et nous devons nous l’approprier : nous resterons toujours vulnérables, mais nous ne sommes pas abandonnés à notre vulnérabilité. Et, parce que nous sommes vulnérables, Dieu prend rendez-vous au quotidien avec nous. Il nous suffit d’ouvrir les yeux pour voir où et comment Il veut nous accompagner. Nous sommes tous touchés, blessés et meurtris, mais profondément aimés de Dieu. L’humble espérance : la boussole pour un « déconfinement » moins stressant, car vécu dans le discernement et la lucidité.

Père Aduel Joachin

Témoignages de paroissiens

Voir

Témoignages de paroissiens de Pléneuf

Témoignages de paroissiens d’Erquy-Fréhel

Témoignages de paroissiens de Matignon

Pour une chaîne de solidarité “masques en tissu”

Lettre info Pléneuf mai 2020 -  PDF - 4.3 Mo
Lettre info Pléneuf mai 2020
Lettre info Erquy mai 2020  -  PDF - 1.1 Mo
Lettre info Erquy mai 2020

Documents à télécharger