Faire désert en nous pour nous laisser habiter par le silence de Dieu Enregistrer au format PDF

Vendredi 28 février 2020
0 vote

Voilà un bon chemin à emprunter pour vivre ce Carême…

Nous faisons face à un monde où l’obsession du vouloir toujours faire plus, toujours gagner plus, risque de nous enfermer dans notre bulle en oubliant l’essentiel.

Si nous voulons vivre dans la sérénité, il nous faut prendre du recul, de la hauteur pour abandonner tout qui nous encombre. N’est-ce pas là une occasion de recentrer notre vie sur le Christ ? Lui qui n’a qu’un seul désir : nous redonner confiance et espérance.

Nos blessures, nos fragilités sont souvent le lieu de la rencontre avec Dieu.

Ainsi, par sa miséricorde, Il nous rejoint et nous relève de nos vulnérabilités. C’est bien le sens des « Cendres » que nous avons reçues le mercredi 26 février.

Notre vie n’est pas abandonnée, elle est au contraire, visitée par le Christ.

Laissons-nous habiter par sa présence aimante. Arrêtons-nous un instant pour faire place à la Parole de Dieu. Rencontrer le Christ dans l’Eucharistie est aussi une manière privilégiée de faire du neuf en nous et de nous replonger dans sa miséricorde.

Pour aller plus loin dans cette aventure avec le Christ, nos paroisses nous aident à travers diverses propositions, profitons-en…

Ainsi, au sein de notre communauté pastorale de Pléneuf-Erquy-Matignon, plusieurs rendez-vous nous sont donnés autour de trois thématiques.

D’abord, nous allons vivre :

1 - L’après-midi du samedi 14 mars à 15h30 à Plurien autour de la Vulnérabilité - Regard chrétien.

Cette rencontre sera animée par le père Aduel avec la participation d’un médecin et d’un accompagnateur de personnes en fin de vie.

(Lieu : salle des associations, rue des écoles, face au stade – est indiqué « salle d’animation »)

2 - Le samedi 28 mars (10h), un mini-pèlerinage :

entre la chapelle du Vieux-Bourg et celle de Sables d’or les pins.

3 - La soirée miséricorde

où chacun sera invité à se replonger dans la source miséricordieuse de ce Dieu qui nous « a tant aimés et qui nous a donné son Fils unique » pour vivre nos fragilités.

Elle aura lieu à l’église de Fréhel le jeudi 2 avril à 18h30.

Il y a bien sûr, d’autres propositions que je vous invite à accueillir et à découvrir dans nos bulletins respectifs de mars.

Chacun selon sa convenance pourra en profiter pour participer à l’une ou l’autre de ces activités pastorales.

Ainsi nous pourrons revisiter nos vulnérabilités restaurées par le Christ qui, par sa miséricorde, nous ouvre vers une nouvelle lumière, celle de sa Résurrection.

Bon chemin de Carême avec le Christ.

P. Mikerson OLIVIER,
curé de Pléneuf, Erquy et Matignon