Echo de nos paroisses - mars avril 2019 Enregistrer au format PDF

Vendredi 10 mai 2019 — Dernier ajout mardi 4 juin 2019
0 vote

Remise du Notre Père à l’église de Saint-Cast

Les enfants qui se préparent à la première Eucharistie ont franchi une nouvelle étape de leur préparation.

En effet, le dimanche 24 mars, ils ont reçu le Notre Père des mains de leurs parents, au cours de la célébration dominicale présidée par le Père Mikerson Olivier."

Remise Notre Père à Saint Cast - 24 mars 2019
Remise Notre Père à Saint Cast - 24 mars 2019

Bol de riz du 23 mars - Pléneuf

Environ 70 personnes et quelques enfants ont participé à cette opération de Carême, avec la présence du Père Mikerson et du Père Cyrus.

Soeur Marie Simone Henri, qui a vécu 17 ans à Salapoumbé, ainsi que Soeur Marie Morin, ont témoigné avec des photos, de leurs actions auprès de la population et des enfants.

619 € ont été collectés et seront intégralement versés à l’école de la mission de Salapoumbé, située au Sud du Cameroun-Est, dans la forêt équatoriale, région vraiment excentrée, où sont scolarisés des enfants pygmées.

Un grand MERCI à M. Guillemin, directeur du collège, à Stéphanie qui a cuisiné les excellents riz, à l’équipe du Secours Catholique qui a tout organisé et aussi à tous ceux et celles qui ont participé.

Françoise Guyot

Marche de Carême

Que faisaient donc ces cinquante marcheurs du samedi matin, entre Saint- Pabu et Saint-Mathurin ?

À l’initiative de nos paroisses de Pléneuf et d’Erquy, nous avions rendez-vous, le 30 mars, à la chapelle Saint-Pabu pour un temps de prière, de présentation de saint Pabu (Tugdual), avant de nous élancer sur les chemins que la brume venait de quitter, laissant deviner les beautés printanières de la Création, afin de rejoindre saint Mathurin. Comment ne pas louer Dieu, comment ne pas admirer ces splendeurs, ce miracle de la vie qui recommence à chaque printemps, promesse de plénitude ?

Marcher en devisant, marcher en méditant, marcher en admirant, marcher en priant : en un mot, ne pas rester en place, mais demeurer dans cet esprit du chemin qui oblige les pensées les plus élevées à s’incarner : quelle belle image du Carême au cours duquel il convient de se convertir, de se décider résolument à se tourner vers la source de toute vie, vers notre Créateur qui sait nous combler.

Laissons résonner en nos cœurs le psaume 148. Loué soit Dieu !

Jean-Luc Strugarek

Voir Marche - chapelle Saint Pabu … chapelle Saint Mathurin

Veillée de prière et Réconciliation, le 5 avril à pléneuf

MERCI pour cette invitation à faire MISÉRICORDE et à vivre la MISÉRICORDE du SEIGNEUR. Vivre de la grâce reçue, c’est l’occasion pour chaque croyant de donner aux autres ce qu’il a reçu de DIEU.

Pendant cette célébration, le NOTRE PÈRE a été proclamé à 2 voix et médité pour que ce temps de CARÊME :

  • nous fasse mieux prendre conscience de notre condition de créature et de notre vocation de gérant de la Création ;
  • soit pour nous un chemin de conversion qui parle de l’Amour fidèle de DIEU à ceux qui nous voient vivre ;
  • nous rappelle que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de la Parole vivante de DIEU qu’il nous appartient de faire retentir dans le monde ;
  • manifeste combien il serait vain d’escompter pour soi-même le Pardon de DIEU si l’on refuse de pardonner à autrui ;
  • nous dispose à recevoir l’Esprit de DIEU ayant conduit JÉSUS au désert, c’est Lui qui l’a fait triompher de la Tentation ;
  • oriente toute notre vie, nos paroles et nos actes vers JÉSUS, mort en croix pour nos péchés et qui nous introduit auprès du PÈRE.

Ensuite, des ateliers étaient proposés pour favoriser les démarches personnelles dans différents espaces de l’Église :

  • prière personnelle devant l’AUTEL joliment décoré et rédaction d’intentions de prières qui ont été emmenées, le 8 Avril, à LOURDES, par les jeunes de l’aumônerie ;
  • diaporama avec « LE CRAYON DE DIEU », ce petit crayon offert à chacun « Je suis le crayon de DIEU, un petit bout de crayon avec lequel il écrit une lettre d’AMOUR pour le monde » Mère Térésa.
  • La lettre à quelqu’un : pour entreprendre un geste, un signe de réconciliation avec une personne ;
  • atelier pour les enfants : mots croisés sur ZACHÉE, documents pour réfléchir sur le PARDON avec des catéchistes pour les guider ;
  • rencontre avec un prêtre : ils étaient sept, présents pour nous faire vivre un rendez-vous que DIEU nous donne.

Le rassemblement s’est fait en chantant et chacun est reparti heureux après un chant à MARIE « Couronnée d’étoiles » et avec cet élan d’AMOUR qui invite chacun à aimer ses frères et soeurs de manière Nouvelle,

« Que vive mon âme à Te louer, Tu as posé une lampe, une LUMIÈRE sur ma route, ta PAROLE Seigneur, ta PAROLE Seigneur ! »

Sylvie Henry

Voir Echo de nos paroisses - Février 2019