Athanase d’Alexandrie Enregistrer au format PDF

Avoir 18 ans en 313 !
Mercredi 19 août 2020
0 vote

Avoir 18 ans en 313 !

Commençons par expliciter le sous-titre : 313 est l’année de l’édit Milan, promulgué par de Constantin, édit qui accorde aux chrétiens le droit d’exister légalement. Athanase est né à Alexandrie, vers 295, dans une famille de culture grecque, il y reçoit une éducation soignée et possède une très bonne connaissance de la Bible et des écrits des premiers Pères. En 318-319, Alexandre, l’évêque d’Alexandrie choisit Athanase comme diacre et secrétaire ; il l’emmène avec lui, en 325 au concile de Nicée.

C’est lors de ce concile que seront fixées les premières expressions du CREDO, dont le fameux « homoousios », terme issu de la philosophie grecque, traduit en latin par « consubstantialis », c’est-à-dire de même substance (le Fils est « de même substance » que le Père, Il est Dieu né de Dieu). Ce terme a été choisi pour combattre les thèses du prêtre Arius, prêtre d’Alexandrie.

Tout au long de sa vie Athanase combattra pour faire accepter le concile de Nicée et affirmer ainsi la foi authentique dans Jésus, le Christ, Fils de Dieu.

Athanase, évêque d’Alexandrie

Athanase sera choisi comme évêque d’Alexandrie en 328, à la mort d’Alexandre. Il occupera le siège épiscopal jusqu’en 373, en traversant des périodes troublées entre les partisans d’Arius et les défenseurs de la foi définie au concile de Nicée. Pour mémoire, Arius défendait l’idée que Jésus se trouvait à mi-chemin entre Dieu et les hommes, qu’il ne pouvait donc pas être pleinement Dieu. Par conséquent, Dieu demeurait définitivement inaccessible aux hommes. Athanase luttera toute sa vie pour défendre et illustrer, de manière passionnée, l’Incarnation du Logos, le Verbe de Dieu qui, comme l’exprime le prologue de l’évangile selon Saint Jean « s’est fait chair et a habité parmi nous. »(Jn 1,14).

Athanase aura une forte production écrite : des lettres « festales » destinées aux chrétiens de son diocèse et visant à fixer la date de Pâques, une vie de Saint Antoine (livre très répandu dans les communautés chrétiennes de cette époque et source du développement de la vie monastique), des lettres à Sérapion (évêque d’une ville d’Egypte qui se posait des questions sur la réception du concile de Nicée), …

« Nous avons les saintes Écritures qui nous suffisent à nous instruire complètement. Si nous les lisons avec attention et bonne conscience nous serons comparables à l’arbre planté sur le cours des eaux, et qui donnera son fruit à son temps, et ses feuilles ne se faneront pas. » (Lettre festale n°39)

L’œuvre doctrinale la plus célèbre d’Athanase est son traité sur l’Incarnation du Verbe de Dieu. Dans cette œuvre il formule une affirmation devenue célèbre, selon laquelle le Verbe de Dieu « s’est fait homme pour que nous devenions Dieu ; il s’est rendu visible dans le corps pour que nous ayons une idée du Père invisible ; et il a lui-même supporté la violence des hommes pour que nous héritions de l’incorruptibilité. » (54,3).

Bonne période de congés et rendez-vous au mois de septembre !

Jean-Luc