A propos de la Résurrection Enregistrer au format PDF

Samedi 20 avril 2019 — Dernier ajout mercredi 17 avril 2019
0 vote

« Il ne s’agit pas de connaître le lieu où nous irons après la mort, il ne s’agit aucunement d’un après dans le temps ou l’espace, il s’agit d’un au-delà qui est au- dedans. Cela veut-dire qu’il s’agit de vaincre la mort ici-bas, dès aujourd’hui, tellement que le vrai problème n’est pas de savoir si nous vivrons après la mort, mais si nous serons vivants avant la mort. »

Maurice Zundel dans A l’écoute du silence.
Cité par Croyants en Liberté n° 13 janvier 1993.

« Croire en la résurrection, c’est croire au jour le jour que l’impossible est possible, que cela débouche sur une espérance sans limite et devient source d’un acte créateur jamais épuisé. »

Mgr Guy Marie Riobé.
Cité par Croyants en Liberté n° 13 janvier 1993.

« Quelle est la bonne nouvelle radicale ? Celle de pouvoir entendre, comme une promesse et comme une réalisation, qu’il existe pour chacun de nous une vie au-delà de la vie ; il existe une réalisation absolue de la vie, mettant en œuvre toutes les possibilités intrinsèques d’exister, de communiquer et de communier.
Or c’est cela ce que signifie la résurrection.
C’est beaucoup plus que la réanimation d’un cadavre. C’est accomplir la vie dans sa plénitude et la réaliser dans son bonheur de vivre. La bonne nouvelle c’est donc la résurrection. »

Léonardo Boff dans La nouvelle évangélisation.
Cité par Croyants en Liberté n° 13 janvier 1993.

La Résurrection ne date pas d’hier, mais de demain !
Ressusciter, c’est à chaque seconde qui nous est donnée, choisir la vie plutôt que la mort… _ Ressusciter, c’est décider d’aimer et surtout de se laisser aimer.

À chaque souffle, à chaque pas, il nous faut choisir de rouler la pierre, de creuser, coûte que coûte, une brèche dans le mur de nos lamentations, afin que l’Autre vienne en nous habiter, nous « convertir », c’est à dire d’un seul et même mouvement, nous tourner vers lui et vers les urgences du monde. Ressusciter, c’est toujours commencer par dire : « Sors de ce tombeau ! ». Et à la seconde où nous commençons à franchir le porche de la nuit obscure, nous découvrons, stupéfaits, qu’une force invincible nous entraîne avec Lui vers la Lumière.

d’après Bertrand Révillon

La foi en la résurrection

« Tu ne crois pas que les morts se réveillent ! Quand cela arrivera, alors tu croiras, que tu le veuilles ou non. Et ta croyance sera considérée comme une incroyance si tu n’y crois pas maintenant. Mais aussi, pour quelle raison ne crois-tu pas ? Ne sais-tu pas que la foi précède toutes choses ? Quel cultivateur peut-il récolter s’il n’a pas d’abord confié la semence à la terre ? Qui peut traverser la mer s’il ne s’est pas d’abord fié au navire et au pilote ? Quel malade peut-il être guéri s’il ne s’est pas d’abord confié au médecin ? Quel art, quelle science peut-on apprendre si l’on ne s’est pas d’abord livré en toute confiance au maître ? Le cultivateur se fie à la terre, celui qui navigue au navire, le malade au médecin et tu ne veux pas, toi qui as reçu tant de gages de sa part, te fier à Dieu ! »

Théophile d’Antioche, Livres à Autolykos, extraits des Premiers écrits chrétiens,
« la Pléiade », Gallimard. 03/11/2016
Je suis menacé de mort.
Il y a dans cet avertissement une erreur profonde.
 
Ni moi ni personne ne sommes menacés de mort.
Nous sommes menacés de vie, d’espérance, menacés d’amour.
 
Nous nous trompons, chrétiens, nous ne sommes pas menacés de mort.
Nous sommes menacés de résurrection.
José Caldéron Salazar,
journaliste guatémaltèque menacé par la mafia de son pays