Saints et saintes de nos églises

Désignant une période climatologique embrassant les 11, 12 et 13 mai, jours où étaient traditionnellement célébrés respectivement saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, les saints de glace ont la réputation d’amener la froidure en plein milieu du joli mois de mai — le phénomène de gelée nocturne à cette époque étant communément appelé lune rousse —, d’où le surnom qui leur fut infligé mais que leur existence ne justifie en rien.

Que sait-on de Simon Pierre ? Simon (son nom d’origine) est choisi par le Christ pour être le « roc » de son Église (sens du nom Kephas que lui donne Jésus, et que le latin traduira par Petrus). Ce surnom semble indiquer un trait de caractère de l’homme, solide, et rejoint la phrase de Jésus : « Et (...)

La liturgie du 29 juin fête ensemble saint Pierre et saint Paul. On oppose souvent ces deux apôtres. De Pierre, on dit qu’il est le symbole de l’Église-Institution, de la structure ministérielle de l’Église, du compromis avec la Loi, de la difficulté d’aller aux païens, de l’Église « frileuse » comme (...)

Ignace naît en 1491, au château de Loyola, dans une famille noble du pays basque. Benjamin d’une famille de 13 enfants, il devient, après la mort de ses parents, page à la cour du roi d’Aragon où il mène la vie d’un jeune noble, passionné par l’exercice des armes. En 1517, il entre dans l’armée du (...)

On connaît l’existence de parents de la Vierge Marie grâce à des traditions remontant à la première moitié du 11e siècle. Le père et la mère de Marie constituent le chaînon qui relie l’ancien Israël au nouveau. Le culte de sainte Anne a grandi dans le rayonnement de celui de sa fille. À Jérusalem, au VIIIe (...)

« C’était un juste » selon l’évangile de saint Matthieu, chapitre 1, verset 19.

Une nouvelle fête dans le calendrier liturgique

Par un décret du 11 février 2018, la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements a érigé une nouvelle fête liturgique : la bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Eglise, sera fêtée le lundi de Pentecôte.

Un commentaire sur la fête de la Saint Michel fait apparaître qu’avec Gabriel et Raphaël ce sont les 3 seuls anges nommés dans les textes. Leurs noms signifient respectivement : Michel « Qui est comme Dieu », Gabriel « Force de Dieu » et Raphaël « Dieu Guérit » Et dernier point intéressant : les (...)

« Qui peut comprendre les volontés du Seigneur ? » (Sg 9, 13). Cette interrogation du livre de la Sagesse, que nous avons écoutée dans la première lecture, nous présente notre vie comme un mystère, dont la clef d’interprétation n’est pas en notre possession. Les protagonistes de l’histoire sont toujours (...)

L’Église invite les chrétiens à imiter l’exemple des saints qu’elle canonise, mais aussi à les prier.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher