La célébration eucharistique

Toute messe réunissant une assemblée comporte quatre processions. Dans la procession, du latin « procedere » qui signifie « s’avancer », on ne se déplace pas comme dans la vie courante ; on manifeste avec calme et dignité l’importance de l’action qui se déroule. À l’ouverture Chaque fois qu’il le peut, (...)

Un geste Le geste de paix est la conséquence immédiate de la prière qui l’a précédé. Grâce au Christ, nous sommes les fils d’un même Père, membres d’une fraternité fondée sur le Frère Aîné. Voilà le fondement théologique de ce geste. L’œuvre du Christ est une œuvre de paix qui s’inaugure à Noël (« Gloire à (...)

La présentation générale du Missel écrit : « Toute l’assemblée, s’unissant aux puissances d’en haut, chante le « Sanctus ». Cette acclamation, qui fait partie de la prière eucharistique, est prononcée par tout le peuple avec le prêtre ». (P. G. M. R. 79 a et b). Ces indications sont déterminantes pour la (...)

Le prêtre vient de dire ou de chanter le récit de l’Institution. Il poursuit en invitant l’assemblée à proclamer le mystère de la foi. Nous sommes au cœur de la liturgie eucharistique : c’est l’anamnèse. Faire mémoire Un amnésique n’a pas de mémoire. Or, le Seigneur a dit au soir de la Cène : « Vous ferez (...)

Dans les célébrations, la liturgie a besoin d’objets. Parmi ceux-ci, les vases sacrés tiennent une place particulière, dans la mesure où ils sont destinés à recevoir le corps et le sang du Seigneur : Ce sont le calice et la patène. Ils sont réalisés dans des matières estimées nobles dans la culture (...)

« Dans l’Église, qui est le Corps du Christ, tous les membres n’exercent pas la même fonction. Cette diversité des ministères dans la célébration de l’Eucharistie se manifeste extérieurement par la diversité des vêtements liturgiques, qui doivent donc être le signe de la fonction propre à chaque ministre (...)

C’est la tendresse de Dieu qui est présente dans le Corps et le Sang de son Fils.

Au « Kyrie eleison » succède, sauf pendant l’Avent et le Carême, l’hymne « Gloire à Dieu ». 1° L’hymne dans la liturgie L’hymne est un chant de l’assemblée que la chorale ou un soliste ne doivent confisquer. Son aspect lyrique en fait un chant à part dans la liturgie. Donc si le « Gloire à Dieu » est (...)

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher