La célébration eucharistique

Comment le dimanche pourrait-il garder un sens particulier, alors que la société actuelle respecte de moins en moins le repos dominical ? Le dimanche, jour de loisir, éventuellement de retrouvailles familiales, a-t-il encore un caractère religieux ? Le dimanche - dominicum en latin, ce qui signifie (...)

Depuis quelques années, de plus en plus de paroisses retrouvent la présence d’enfants et de jeunes au service de l’autel. En effet, les communautés chrétiennes perçoivent mieux le rôle de ces jeunes. Nous connaissons leur rôle, mais quels sont les enjeux du service de l’autel ? La fonction première (...)

Évoquer le prêtre et le diacre, c’est faire apparaître la double figure du Christ Pasteur et Serviteur, double figure sont désignée par le Christ lui-même : « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert ». (Lc 22, 27), « Je suis le vrai berger ». (Jn 10, 11). Ces deux figures ne s’opposent pas : (...)

Après la communion, tout est fait de l’essentiel de la messe. Mais nous le savons tous : il n’y a pas de rassemblement sans conclusion et dispersion. Dans la liturgie de la messe, ces rites sont très brefs et comportent : « de brèves annonces, si elles sont nécessaires ; la salutation et la (...)

Chaque dimanche, l’assemblée chante, l’orgue chante, la chorale chante, le célébrant chante. Et c’est toute l’assemblée réunie qui devient louange. Pourquoi le chant et la musique tiennent-ils une telle place dans notre liturgie alors qu’une préface dit à Dieu : « Tu n’as pas besoin de notre louange… (...)

Pendant la période qui précède Noël, nos villes et villages se parent de lumières qui égaient nos soirées. La lumière, c’est un élément symbolique de la religion catholique. Décou­vrons ici le sens de sa présence au fil de l’année liturgique.

Avant la réforme liturgique du concile Vatican II, les lectures de la Parole de Dieu, durant la messe, étaient très limitées ; on lisait chaque année les mêmes textes. Cette distribution avait très peu évolué depuis les réformes liturgiques de saint Pie V (1504-1572), demandées par le concile de Trente (...)

Nous voici à la fin de notre série d’articles sur le dimanche, dont chacun doit pouvoir mesurer l’importance pour la foi et la vie chrétienne, l’enjeu étant de sanctifier le dimanche. Sanctifier le dimanche, c’est proposer d’en faire un jour sous le regard de Dieu, d’en faire vraiment le jour du (...)

Le mot « ouverture » employé par le missel signifie que le début de la célébration n’est pas une simple entrée dans un lieu. C’est une mise en route qui doit permettre aux fidèles de faire communion, de se disposer à entendre la parole de Dieu, et à célébrer l’eucharistie. Elle comprend six éléments. Le (...)

Au n° 34 de « Dies Domini », Jean-Paul II rappelle la dimension ecclésiale de la messe dominicale et en tire des conséquences pastorales qui peuvent nous aider à prendre les justes décisions.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher